Retour

SCOP clim : comprendre le coefficient de performance saisonnier

SCOP climatisation

07 avr. 2022

Comprendre le SCOP est essentiel pour bien choisir son système de climatisation réversible. Voici tout ce qu’il faut savoir à son sujet.

Au moment de choisir votre climatiseur réversible ou votre pompe à chaleur air air (PAC air air), vous croiserez le coefficient de performance saisonnier. Qu’est-ce que c’est ? Comment le calculer ? Comment choisir son appareil de climatisation en fonction de sa valeur ? Dans cet article, découvrez tout ce qu’il faut savoir pour comprendre le SCOP d’une clim.

SCOP clim : un indice de performance clé

Définition du SCOP

SCOP est le diminutif de seasonal coefficient of performance, traduit en français par coefficient de performance saisonnier. Il indique les performances des climatisations réversibles, c’est-à-dire des climatiseurs qui peuvent servir de système de chauffage d’appoint en hiver. C’est le cas, par exemple, des pompes à chaleur ou des climatisations dotées de la technologie Inverter.

En pratique, le SCOP permet de repérer rapidement et simplement les qualités énergétiques des appareils de climatisation en mode chauffage.

Différence entre SCOP et SEER

Le SEER (seasonal energy efficiency ratio) est lui aussi un indice de performance. Cependant, là où le SCOP indique les performances d’un climatiseur en mode chaud, le SEER permet d’évaluer ses performances en mode froid.

Par conséquent, il est utilisé pour n’importe quel type d’installation :

  • climatiseur mobile ou climatiseur fixe ;
  • climatiseur monobloc (une seule unité), climatiseur split (une unité extérieure et une unité intérieure) ou climatiseur multisplit (une unité extérieure et plusieurs unités intérieures) ;
  • climatiseur gainable (à installer sous les combles) ;
  • climatiseur réversible.

Comment est calculé le SCOP d’une clim ?

Pour choisir votre climatisation, vous n’avez pas besoin de calculer vous-même le SCOP : il est indiqué par le fabricant. Cependant, il peut être intéressant de comprendre les grandes lignes.

Voici le calcul :

SCOP= somme d'énergie calorifique produite sur la saison (en kWh) / somme d'énergie consommée sur la même période (en kWh)

C’est la norme EN 14825 qui détermine les méthodes d’essai et les règles de calcul. Pour une plus grande précision, trois climats européens sont pris en compte. Les villes de référence sont Athènes, Strasbourg et Helsinki. En Normandie par exemple, le climat est tempéré comme à Strasbourg.

Une fois le SCOP d’une clim calculé, l’appareil est classé sur l’étiquette énergétique.

Le SCOP et la classe énergétique

Le SCOP permet de classer les systèmes de climatisation de G à A+++ sur l’étiquette énergétique. Ainsi, vous pouvez choisir facilement votre appareil en fonction de sa performance énergétique. L’occasion de faire installer un climatiseur écologique et de réaliser des économies sur votre facture !

Depuis le 1er janvier 2014 (règlement UE n° 206/2012), seuls les climatiseurs réversibles et les pompes à chaleur d’une classe égale ou supérieure à A peuvent être commercialisés. Voici les correspondances entre classe d’efficacité énergétique et SCOP :

A+++ SCOP ≥ 5,1
A++ 4,6 ≤ SCOP < 5,1
A+ 4 ≤ SCOP < 4,6
A 3,4 ≤ SCOP < 4

 

Autrement dit, si vous achetez un appareil de chauffage et climatisation classé A+++ sur l’étiquette énergie, votre appareil produira plus de 5 kWh de chauffage pour chaque kWh consommé.

Vous l’aurez compris, le SCOP est un indicateur clé pour choisir une clim réversible qui vous permette de réaliser des économies d’énergie. Pour dimensionner parfaitement votre appareil, contactez un frigoriste professionnel près de chez vous en Basse-Normandie. Il réalisera un bilan thermique de votre logement.

 

 

Trouver votre artisan Climatisation

Laisser un commentaire

 

* Champs obligatoires

Ces articles peuvent vous intéresser

Projet

Salle de bains

Projet

Chauffage / Climatisation